Auparavant les œuvres de Marcel Proust ont été considérées comme « difficiles à lire » et spécialement réservées aux intellectuels. Grâce aux adaptations littéraires de Heuet, de nombreuses personnes sont parvenues à mieux comprendre les ouvrages de ce célèbre écrivain.

Adaptation d’œuvre de Proust par Heuet

Après avoir découvert le livre de Marcel Proust, intitulé « À la recherche du temps perdu », Stéphane Heuet, directeur artistique à Paris à l’époque, fut émerveillé par celui-ci. L’art de l’évocation de l’auteur et ses références permanentes à l’art l’ont séduit. C’est par la suite qu’il a décidé d’adapter le livre « À la recherche du temps perdu » en bande dessinée Proust. Stéphane Heuet illustre lui-même les bandes dessinées. En même temps, il entreprend également la fonction de scénariste et de coloriste. Il lui a fallu consacrer trois années pour la conception d’un album. Actuellement, l’ouvrage comprend six tomes, parus aux éditions Delcourt. Parmi les trois volets, « Du côté de chez Swann » est le plus apprécié par les lecteurs.

Le succès mondial du roman graphique de Stéphane Heuet

Les bandes dessinées ne sont pas spécialement adressées aux enfants. Le premier volume a surtout été acheté par des lecteurs d’âge mûr, mais actuellement, l’ouvrage attire les jeunes et les lycéens. Désormais l’adaptation de Stéphane Heuet est étudiée dans les lycées et les universités.

Traduite en 33 langues, la BD a connu un véritable succès mondial. Elle est désormais disponible dans d’autres pays : Etats-Unis, Pays-Bas, Taiwan, Italie,… De ce fait, elle vise un public très large. Des événements tels que le « Premier Printemps Proustien » ont été organisés pour faire connaître les œuvres de ce grand auteur.

L’adaptation graphique de Stéphane Heuet a, toutefois, fait l’objet de quelques critiques. Certains considéraient que l’idée même d’illustrer l’écriture proustienne rabaissait l’auteur. Mettre Proust en BD était devenu un véritable défi pour Heuet, mais à la fin son travail a été récompensé. Sa fidélité à l’œuvre originale a tout particulièrement été saluée.

Stéphane Heuet, fasciné par le talent de l’écrivain

Heuet considère l’ouvrage « À la recherche du temps perdu », comme un livre visuel allant jusqu’à qualifier l’auteur d’« un homme d’images ». Selon lui, Proust lui-même était fasciné par la photographie et il avait en lui « le regard du photographe ». C’est ainsi que l’idée d’illustrer le livre lui est venue afin de mettre en avant les images enfouies dans les textes de l’auteur.

A part son talent d’écrivain, Marcel Proust savait et aimait aussi dessiner. Plusieurs de ses croquis ont été retrouvés dans ses lettres, ses carnets et ses manuscrits. Cent ans plus tard, ces dessins inspirent encore les auteurs de bandes dessinées.