Adaptations cinématographiques de l’œuvre de Marcel Proust

Publié le : 16 octobre 20193 mins de lecture

Suite aux succès du roman de Proust, A la recherche du temps perdu, des adaptations dans le cadre du septième art ont été réalisés dans l’ensemble ou sur les parties de l’œuvre. Les premières diffusions dataient des années 1980 et réalisées par de grands réalisateurs.

La première adaptation de « Un amour de Swann » en 1984

En 1984, le réalisateur allemand Volker Schöndorff travaille sur le film « Un amour de Swann ». Il s’agit d’une adaptation en cinéma de la deuxième partie du premier tome du roman « A la recherche du temps perdu ». Le scénario a été totalement inspiré des narrations écrites par Marcel Proust. Il met en relief l’histoire de Charles Swann, une importante personne de la haute société qui s’intéresse à Odette Crécy, une femme d’un monde différent que lui. Le film expose, en bande audiovisuelle, les sentiments dévoués qui effrayent et qui finiront par détruire les imaginations du héros narrateur.

« Le temps retrouvé » en 1999

La dernière partie du roman « A la recherche du temps perdu » a été adaptée au cinéma par le réalisateur Raul Ruiz. En 1999, Le film  homonyme à l’ouvrage de Proust, « Le Temps retrouvé », a été diffusé. L’ouvrage cinématographique a été orné par la musique de Jorge Arriagada sous ses décors de Bruno Beaugé. La bande de 169 minutes, en couleur et en son Dolby, a été diffusée pour la première fois en France pendant le festival de Cannes en 1999.  Catherine Deneuve incarne Odette de Crécy, alors que des acteurs de renom comme Emmanuelle Béart, Vincent Pérez et John Malkovitch jouent les autres rôles.

A la recherche du temps perdu, une grande adaptation en 2011

Nina Companeez réalise la plus grande adaptation du roman de Proust au cinéma. Le titre était homonyme « A la recherche du temps perdu ». Le scénario colle exactement aux récits de l’auteur dont la narration a été interprétée par la voix de Micha Lescot. Le film dure 230 minutes et exposent toutes les scènes du roman de la première partie « du côté de chez Swann » à la dernière partie «Le Temps retrouvé ». Une fois réalisé, le film a été diffusé sur les chaines de télévision en Janvier 2011.

Pour en finir avec la filmographie sur Proust, en 2000, Chantal Akerman s’inspire de La Prisonnière dans son film intitulé La Captive.

À consulter aussi : Bande dessinée : quand Stéphane Heuet rend hommage à Proust avec une BD claire et accessible

À parcourir aussi : Lieux et villes dans l'oeuvre de Marcel Proust

Plan du site