• Balbec

      Un lieu de villégiature situé sur la côte normande.

      Le Narrateur tient beaucoup à s’y rendre car il veut voir son église qu’il imagine , d’après les descriptions que Swann et Legrandin en ont faites, de l’architecture persane.

      Il se rend enfin à Balbec en compagnie de sa grand-mère à l’Ombre des jeunes filles en fleurs , et séjourne au Grand Hôtel. Dans ce premier séjour (il y en aura deux autres) il rencontre des très importants: Charlus , Saint-Loup , la marquise de Villeparisis et, surtout, la « petite brigade des filles en fleurs » parmi lesquelles Albertine .
      L’année suivante, il revient à Balbec avec sa mère.

      A Balbec, il fréquenta Charlus, Saint-Loup, la «petite tribu» des Verdurin , la marquise de Cambremer et sa famille.

      Le Narrateur est très sensible au charme de cette région qu’il visite longtemps à Sodome et Gomorrhe avec Albertine.

      Au Casino di Balbec, alors qu’il est en compagnie du docteur Cottard , il voit Albertine danser une valse avec Andrée dans une attitude qui suscite en lui les premiers soupçons d’appartenance de la jeune fille au monde de Gomorrhe. Son troisième et dernier séjour est rapporté dans Albertine disparue

      Le modèle principal de Balbec était Cabourg, avec son Grand Hôtel et Casino. Mais dans les descriptions de Balbec et de ses environs on retrouve aussi des traces de Trouville et d’autres stations balnéaires de la côte fleurie normande

    • Carquetuit

Dans A l’Ombre des jeunes filles en fleurs le Narrateur souhaite se rendre dans ce lieu après avoir admiré, dans l’atelier du peintre Elstir , l’une de ses plus belles toiles intitulée « Le port de Carquetuit »

    • Carqueville

Village près de Balbec, où Madame de Villeparisis dirige le Narrateur et sa grand-mère dans A l’Ombre des jeunes filles en fleurs .

Arrivé là-bas pour admirer la beauté de l’église, le Narrateur tente de séduire certaines filles.

    • Combray

C’est le lieu où se déroule la partie la plus importante de Du Côté de chez Swann . C’est chez tante Léonie à Combray que la famille du Narrateur passe ses vacances.

Le village est à l’origine de ses fantasmes sur le nom «Guermantes» dont il reconstitue une généalogie qui retrace cette famille jusqu’à Gilberto il Malo et Genoveffa du Brabant.

Mais Combray est aussi le lieu où toutes les lignes des relations futures du Narrateur sont tracées: Swann rend souvent visite à sa famille, le Narrateur y voit pour la première fois Oriane di Guermantes, à savoir les deux personnages qui symbolisent les deux «parties» (la partie de Swann et la partie de Guermantes).

De plus, tous les personnages les plus importants de la Recherche ont en quelque sorte des liens avec Combray.

Le modèle de Combray est Illiers , le village près de Chartres, où la famille Proust est allée passer ses vacances d’été chez Elisabeth Proust Amiot , sœur d’ Adrien Proust et tante de Marcel et Robert .

    • Creuniers (les)

Lieu représenté par Elstir dans l’une de ses toiles.

Le Narrateur souhaite y aller après une partie de furet, dans A l’Ombre des jeunes filles en fleurs

    • Doncières

Petite ville près de Balbec où se trouve la garnison de cavalerie dont fait partie Saint-Loup, qui y revient après son premier séjour à Balbec.

Malgré les invitations répétées de Saint-Loup à lui rendre visite à Doncières, le Narrateur n’y va jamais (A l’Ombre des jeunes filles en fleurs ).

Dans Le Côté de Guermantes, le Narrateur va enfin visiter Saint-Loup et séjourne longtemps à Doncières; il séjourne à l’hôtel, parle longuement de la vie et des manœuvres de la garnison, discute des stratégies militaires avec Saint-Loup et ses amis.

La période de séjour à Doncières reste l’une des plus heureuses de la vie du Narrateur, qui gardera toujours un bon souvenir.

    • Doville

Gare où descendent les gens réguliers du clan Verdurin pour se rendre à la Raspeliére. (Sodome et Gomorrhe)

    • Féterne

Château de Cambremer près de Balbec où la marquise invite la bonne société locale à ses matinées .

    • Guermantes

Château de Guermantes près de Combray.

La « partie » de Guermantes représente, aux yeux de l’enfant Narrateur, la plus mystérieuse et qu’il aime populaire avec des rêveries inspirées avant tout par les vitraux de la chapelle du château.

Aller « du côté de Guermantes », c’est faire les plus longues promenades mais aussi les plus intéressantes.

Le nom vient d’un château vraiment existant à quelques kilomètres de Paris.

    • Hudimesnil

Village près de Balbec où le Narrateur se promène avec la marquise de Villeparisis et sa grand-mère dans A l’Ombre des jeunes filles en fleurs .

Ce lieu est important car le Narrateur y ressent un profond sentiment de bonheur qui, cependant, reste incomplet et indéfini: en fait, il ne parvient pas à comprendre l’origine de cette sensation qui l’a imprégné. Il ne peut pas relier les clochers qu’il voit à ceux de Martinville. Le souvenir de cet échec sera rappelé plus tard dans l’ouvrage.

    • Mainville

Ville près de Balbec où se trouve une maison d’agrément.

C’est le théâtre d’une véritable scène de vaudeville: Charlus vous surprend Morel qui accepte les avances d’un homme et veut les surprendre; il est donc conduit dans une salle proche de celle que les deux doivent occuper pour attraper le traître Morel en flagrant délit.

Malheureusement, la fine cloison qui sépare Charlus est soudainement enlevée par les femmes de la maison et ainsi le baron se retrouve face à face avec Morel.

    • Martinville

Village près de Combray où le Narrateur, à Du Côté de chez Swann, aperçoit des clochers lors d’une promenade avec ses parents. Le Narrateur ressent, en les voyant, le grand bonheur causé par la création littéraire.

    • Méséglise

Village à quelques kilomètres de Combray qui est la destination des promenades les plus fréquentes du Narrateur et de sa famille. C’est un endroit moins prestigieux que la « partie des Guermantes ».

Le Narrateur pense qu’entre les deux «parties» il n’y a aucun lien ou connexion et ce n’est qu’à la fin du roman qu’il saura, de Gilberte, qu’il existe plutôt un chemin qui les relie l’une à l’autre.

En réalité, il y a, près d’Illiers, un village appelé Méréglise.

    • Montjouvain

Lieu où se trouve la maison de Vinteuil et sa fille . Les parents du Narrateur s’y rendent une fois pour écouter la pièce de Vinteuil, mais cette maison est, dans Du Côté de chez Swann , avant tout la scène d’une scène que le Narrateur surprend fortuitement et qui constitue l’une des étapes fondamentales de la Recherche : la fille de Vinteuil et son amie échangent des baisers et, sadiquement, crachent sur la photo de Vinteuil mort.

Le Narrateur est très choqué.

    • Paris

A la recherche du temps perdu se déroule principalement à Paris, dont l’auteur montre les mutations et son développement à l’ouest dans un quartier qui devient élégant et recherché par la haute société.

Proust décrit également la vie de la capitale pendant la Première Guerre mondiale, évoquant entre autres les raids de zeppelins allemands dans le ciel de Paris.

    • Pierrefonds

Château à quelques kilomètres de Compiègne. Odette s’y rend avec le clan Verdurin suscitant à nouveau la jalousie de Swann, qui n’a pas été invité.
(Un amour de Swann ).

    • Raspelière (la)

Château de Cambremer près de Balbec que les Verdurins louent à Sodome et Gomorrhe

A la Raspelière se tiennent toutes les soirées que « la Maîtresse » organise.

    • Rivebelle

Station balnéaire près de Balbec. Lors de leur premier séjour à Balbec, le Narrateur et Saint-Loup se rendent régulièrement au restaurant Rivebelle.

Probablement modèle Riva Bella, face à Cabourg.

    • Roussainville-Le-Pin

Village près de Combray où se déroule le marché. Françoise s’y rend tous les samedis, changeant ainsi l’organisation de toute la journée de la famille du Narrateur et tante Léonie

Gilberte, enfant, elle se rend sur la place de Roussainville pour jouer avec les enfants du village.

    • Saint Hilaire

C’est l’église de Combray et le cœur du village: tout se passe autour d’elle et le Narrateur garde un souvenir profond de son clocher visible de n’importe quel point du pays.

Le curé, lors d’une visite chez sa tante Léonie , loue le point de vue panoramique que l’on peut apprécier depuis le clocher sur toute la vallée.

    • Tansonville

Résidence de Swann à Combray.

La maison est située côté Méséglise.

Lors d’une promenade en compagnie de son père et de son grand-père (Du Côté de chez Swann), le Narrateur voit une petite fille (c’est Gilberte, mais il ne le sait pas encore) qu’il a envie de connaître.

Le raccourci de Tansonville est le petit sentier qui constitue le chemin des promenades et dans lequel se trouve la haie d’aubépine que le Narrateur aime tant.

Gilberte, devenue Madame de Saint-Loup, s’installe à Tansonville et reçoit la visite de la Narratrice (Albertine disparue). Elle s’y réfugie pendant la Première Guerre mondiale alors que la région est située dans une zone de combat. Gilberte doit donc subir l’occupation allemande mais estime que les Français se sont comportés bien plus mal que les Allemands (Le Temps retrouvé).

Le nom est celui d’un village au sud d’Illiers.

    • Venise

Pendant longtemps, Venise a suscité une série de rêveries dans le Narrateur.

Lorsqu’il obtient enfin la permission de son père pour s’y rendre, il doit au dernier moment renoncer au voyage car il est malade (Du Côté de chez Swann) .

L’envie de voir Venise devient de plus en plus pressante dans La Prisonnière,   mais la présence d’Albertine rend sa réalisation impossible.

Ce n’est qu’à Albertine disparue que le Narrateur peut enfin se rendre à Venise, et il le fait en compagnie de sa mère.

La mémoire du séjour à Venise reste fortement ancrée dans la mémoire du Narrateur à qui, dans Le Temps Retrouvé , les pavés inégal dans la cour du Palazzo Guermantes évoquent ceux de la Piazza San Marco.

    • Vivonne (la)

Un cours d’eau dont le Narrateur longe les berges lors de ses promenades du côté de Guermantes; il ne parvient jamais à en découvrir la source, et s’imagine alors que c’est la porte d’entrée vers les Enfers.

Le nom vient d’une rivière près d’Illiers qui s’appelle La Thironne.